04 août, 2006

Evasion d'une chaussure...

Nos vacances bretonnes s'agrémentent toujours d'un feu d'artifice au bord de l'Oust. Bain, l'inaccessible village d'en face nous l'offre vue des coulisses car placés sur la rive opposée à la lande nous prenons le point de vue des artificiers face à la fête villagoise. C'est un feu modeste en durée et altitude mais honorablement festif.
Cette année, Raphaël en a assuré l'animation de première partie. S'installant sur le plaid étalé sur la rive, il se déchaussat prestement sans prendre garde à la loi de la gravité omniprésente en ce lieu. Et voilà sa paire de chaussures de sport qui dévale la pente ! Le hasard voulu que le pied droit fut arrêté par les graminées et que le pied gauche fisse un amerrissage parfait sur la semelle "à la structure aérée" qui fait la renommée du fabricant. L'Oust venait d'acquérir un nouvel esquif qu'il nous fut impossible de rattraper. Le calme des eaux et de l'atmosphère estival firent évoluer lentement l'étonnant vaisseau devant l'assemblée. Celle-ci à la lueur des torches électriques qui fantômatiquement faisait éclater la blancheur du brodequin s'interogeait, s'exclamait, rigolait, s'inquiétait un peu de cette apparition incongrue à cette heure de la nuit et de surcroit dans un site naturel classé. Certains imaginaient des histoires loufoques ou macabres pouvant expliquer cette régate
nocturne. Les poissons curieux, animaient la navigation du soulier qui semblait ainsi doué d'une volonté de faire cap vers une destination inconnue. Raphaël impuissant, en était quitte pour subir les réprobations et les menaces de punition proférées par chaque membre de la famille. Il donnait le change en crânant et en faisant le bravache ce qui exaspérait les plus sensibles d'entre-nous au prix et à la marque renommée des godasses... Dans son for intérieur la perte de sa chaussure était un mélange de honte et de fierté. S'était d'être pris encore un fois pour le vilain petit canard alors qu'il venait de donner l'impulsion à une incroyable odissée ! Au moins il avait gagné une balade sur le dos de papa.

Malgré ou à cause de son excellente flottabilité, la basket n'a jamais été retrouvée...